google-site-verification=9woGYWWtIhkX2HA3eboT3Yqau0BPIntlr4i1jHwMNjw

Flipbook – Surfing Magazine


français

Premiers projets de mise en page lors de mon passage chez Surfing Magazine en Californie (#rip), avec leurs réputés flipbooks. Deux projets quelques peu différents mais au final avec la même utilité : mettre les plus belkes images en avant.

De passage par la Californie, je m’étais permis de contacter Surfing Magazine pour savoir si je pouvais passer un peu de temps avec leur équipe, rencontrer leur staff et participer à certains de leurs projets. Heureux comme un gamin de quatre ans devant un magasin de bonbons de leur réponse, je me suis retrouvé intégré aux projets magazines, photos, vidéos, graphisme et reportage. Quel pied franchement pour quelqu’un qui voit tout ça depuis l’autre bout de l’atlantique.

Parmis ces projets là, j’ai fait partie de l’équipe chargée du reportage photo de l’US Open of Surfing, dont ils étaient partenaires. Un reportage d’une dizaine de jours, avec différentes catégories et activités mais un seul dénominé commun : la démesure américiane. Bref, ce sujet sera pour une autre fois.

En plus de leur magazine mensuel, Surfing Magazine mettait en ligne différents flipbooks selon les sujets. Certains retracés les compétitions majeures, d’autres les meilleures images réaslisées autour du globe durant le mois écoulé. Une même dynamique dans ces projets, ne mettre en avant que l’images avec un minimum de texte. C’est ainsi que je me suis retrouvé à travailler sur un flipbook portfolio (Interruptions) et le flipbook qui a découlé du reportage sur l’US Open of Surfing regroupant toutes les images réalisées par l’ensemble du staff pendant la dizaine de jours.

Au final, ce sont deux projets sympas, bien que pas forcément compliqué mais qui permettent de se faire la main et de travailler avec du contenu qui fait plaisir aux yeux.

anglais

First layout projects during my visit to Surfing Magazine in California (#rip), with their famous flipbooks. Two slightly different projects but in the end, the same utility: to put the most beautiful images forward.

Passing through California, I took the liberty of contacting Surfing Magazine to find out if I could spend some time with their team, meet their staff and participate in some of their projects. Happy as a four year old kid in front of a candy store of their answer, I found myself integrated into magazines, photo, video, graphic design and report projects. Frankly wit was a blast for someone who sees all of this from the other side of the Atlantic.

Among these projects, I was part of the team in charge of the photo report of the US Open of Surfing, of which they were partners. A report of ten days, with different categories and activities but only one common denomination: American excess. In short, this subject will be for another time.

In addition to their monthly magazine, Surfing Magazine put online different flipbooks depending on the subject. Some retraced the major competitions, others the best images taken around the globe during the past month. The same dynamic in these projects, highlight only images with a minimum of text. This is how I found myself working on a portfolio flipbook (Interruptions) and the flipbook that resulted from the report on the US Open of Surfing gathering all the images made by all the staff during the ten days.

In the end, these are two cool projects, although not necessarily complicated but which allow me to get my hands on and work with content that pleases the eyes.