L

Le 16 décembre 2016, la vague de Belharra s’est réveillée pour la première fois depuis le 4 janvier. Première excursion sur cette vague mythique basque avec les premières loges.

Belharra est un mythe basque. Une vague qui n’apparaît que rarement au large de la corniche entre Saint-Jean-de-Luz et Hendaye. La dernière fois qu’elle avait été observée, c’était le 4 janvier 2016. Elle faisait rêver de nombreux big-wave riders depuis. Pourtant, ce vendredi 16 décembre, elle était de retour, avec des conditions annoncées idéales pour être surfée à la rame.

Belharra depuis le bateau

Après quelques recherches, mon collègue Guillaume Arrieta nous a trouvé un bateau, prêté par Rico Leroy. S’annonce alors une sortie du port à pleine marée basse alors que la puissance des vagues les fait rentrer dans le chenal du port puis une grande tangente pour éviter tous les hauts-fonds avant d’arriver sur place. Le swell n’est pas encore totalement arrivé, les vagues lèvent mais très peu cassent, et le pic est rempli de jet-skis. Peu à peu, le plan d’eau se clean, les plus grosses vagues cassent et les jet-skis laissent place aux rameurs. Même si au final très peu de bonnes vagues sont passées, on peut attribuer la plus belle prise à la rame à Stephane Iralour et la plus grosse à Matthieu Crépel, alors que tout le monde commençait à se disperser.

Une première réussie

Malgré la pression sur place engendrée par les vagues qui décalent et le manque d’un pilote dont la seule responsabilité est de s’occuper du bateau, cette première expérience fut une réussite. Même si les vagues n’étaient pas aussi parfaites qu’annoncées, cela nous a permis de prendre nos marques, de diffuser quelques images, histoire d’être prêts pour la prochaine ! Merci à Rico Leroy pour le bateau.

Il n'y a pas de commentaires